Monday, May 07, 2007

Citation du 8 mai 2007

Si quelqu' un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus

Saint-Paul - Seconde épitre aux Thessaloniciens - 3, 10

Si j’ai bien compris ce que j’ai entendu il y a deux jours de la part du 6ème président de la 5ème république, l’ordre morale est de retour. Il va falloir s’y mettre : toutes les valeurs que « mai-68 » (que le démon le consume) avait déglingué devront être réapprises.

Morale - 1ère leçon : le travail est bon, c’est une valeur qui permet à l’homme de … de quoi au fait ?

C’est Max Weber que nous devons lire ici (1). Il nous rappelle que ce sont les puritains - et en particuliers ceux d’Amérique - qui ont sanctifié le travail. Notre Très-Haut et Très-Eclairé Président semble donc avoir pris des leçons du côté des Néo-conservateurs américains qui eux-mêmes diffusent le message des premiers colons puritains d’outre-atlantique.

Selon eux, Dieu nous a mis sur terre avec une mission : celle de réaliser notre être de la façon la plus valable possible (voir la parabole des talents (2)). La vie contemplative est du temps perdu ; c’est l’activité seule qui nous permet de faire notre salut (3). La mission que Dieu nous a confiée, vaut pour chacun ainsi que cette citation de St. Paul nous le rappelle. Pour les puritains, la répugnance au travail est l’indice d’une absence de grâce.

Le travail est un commandement que Dieu nous fait, et la richesse ne nous libère pas de cette nécessité. S’il advient que l’on s’enrichisse par le travail, c’est que Dieu l’a voulu ; acceptez-le sans orgueil et sans faillir : « Travaillez donc à être riches pour Dieu, non pour la chair et le péché. » (M. Weber - idem)

Lorsque donc on nous dit : « si vous voulez gagner plus, travaillez plus », comprenez que la formule est biaisée pour de motifs politiques ( ?) : en réalité le message est : si vous voulez mériter le Paradis, travaillez plus.

Let it be.

(1) Max Weber - Ethique protestante et esprit du capitalisme. En ligne ici

(2) Voir citation du 23 janvier 2006

(3) Voir Genèse : «Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.
C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. » - Genèse 3, 17-19

7 comments:

Hadrien Hamel said...

Plus de vie contemplative? C'est à dire.... qu'on ne devrait plus prendre plaisir face à une côte de boeuf fraichement tirée du grill? Plus d'interrogations fondamentales sur le sens des oeuvres de nos ancêtres de pays lointains? Mince! Chirac me manque déjà... Qui l'eut cru?

Dola said...

Et si on est athée ou à tout le moins agnostique? Qu'en avons nous à faire du Paradis?
Et à moi aussi Chrirac manque.

Never said...

Travail, Famille, Patrie !
L'Ordre, la Morale, le Respect, l'Autorité, l'Effort...
68 est bien mort...
Dieu le Père -sévère- revient. C'est rassurant de se soumettre.

Jean-Pierre Hamel said...

Au secours Chirac, reviens ! toi au moins tu savais méditer sur une tête de veau..
Il aurait fallu se méfier de l'Autre : c'est un petit maigre.

Jean-Pierre Hamel said...

Pour Dola : si vous êtes athée, la situation est particulièrement intéressante:
- déjà, rien ne vous interdit de vous en mettre plein les poches par votre travail (à condition qu'il soit honnête) ;
- en plus comme vous ne pouvez pas savoir si Dieu n'existe finalement pas, faites comme Pascal : pariez qu'Il existe. Mais là vous gagnez sur tous les tableaux, parce qu'en plus, votre travail Lui sera agréable.
Veinard(e)...

philippe said...

travail, famille, patrie... bon
Mais au fait on n'avait pas déjà liberté, égalité, fraternité ?
Personnellement j'aurais tendance à préférer cette dernière série.

A propos du travail quelques phrases glanées dans la rue

"Le travail nous prend tout, il ne nous donne rien"
"Travailler plus pour vivre moins"

Jean Pierre Hamel, est ce la philosophie de la rue ou des citations d'auteur connus...?

Jean-Pierre Hamel said...

Pour Philippe :
1 - ça c'est des aphorismes comme on en trouve chez la Grande Prêtresse Miss.Tic : c'est donc une philosophie qui s'épanouit dans les rues (de la Butte aux Cailles en particulier).
2 - D'ailleurs, Héraclite disait qu'il y avait des Dieux dans sa cuisine ; pourquoi n'y aurait-il pas des philosophes dans les rues ?
3 - Pour mémoire, les disciples Aristote s'appelaient les "péripatéticiens", parce qu'ils philosophaient en marchant... donc pourquoi pas dans les rues?